31 mai 2016

New Zealand - Far North



La vue depuis la terrasse de mon wwoofing à Whangarei
L'autre vue, sur les collines verdoyantes
Whangarei falls
Pluie ou soleil?
Cap Reinga, rencontre entre les océans
Vas-y tempête, donne tout ce que t'as!
Sand surfing
Big kauri trees
L'escalier creusé dans l'arbre millénaire
Parachute ascensionnel dans la baie des îles
Les îles et Flipper
The hole in the rock
Paihia by night

Le texte:

Kia Ora mes tuis (oiseau local)!

En cette mi-mai je suis donc partie de la ferme pour découvrir le Nord du Nord.

1er stop à Whangarei pour un peu de tourisme et une semaine de wwoofing entre luxe et spiritualité. Changement de décor complet comparé aux jours précédents: Une grande chambre propre, du calme, des petits travaux de peinture et bricolage, et une hôtesse Malaisienne charmante qui m'a initiée au yoga et fait goûter les fameuses moules aux lèvres vertes des Coromandel.

Après un petit crochet inattendu par Kawakawa et ses célèbres toilettes de Hundertwasser (alors oui pour ceux qui l'ignorent, un allemand un peu givré appelé Hundertwasser s'est éclaté à faire plein de toilettes publiques et autres sculptures multicolores dans tout le nord du pays), j'ai atterri à Paihia dans la baie des îles...splendide!

Randonnée dans le bush, parachute ascensionnel avec vue panoramique sur la 100aine d'iles, croisière avec les dauphins pour aller voir le hole in the rock ou trou dans le caillou pour les anglophobes.

Je suis également allée tout au bout du bout du pays, au cap Reinga, là où les âmes maories partent du monde des vivants. Mais le cap, t'y vas pas, tu le mérites! Déjà il faut rouler un temps infini à travers les prairies, les prairies, les ptits moutons dans la prairie, tiens encore une prairie! Et ensuite quand t'en vois enfin le bout, qu'il fait grand beau et qu'il te reste 500 mètres à marcher jusqu'au phare tu te dis "ah ba ca va être sympa"...sauf que...
Le soleil a disparu en une fraction de seconde et je me suis fait rincer comme rarement, puis la grêle est arrivée, le vent s'est mis à hurler et le tonnerre a grondé. Le tout, devant deux océans qui s'entrechoquent dans d'immenses flots d'écumes. Grandiose! C'est très intense et vraiment fort comme endroit.
Pour se remettre de nos émotions, le chauffeur s'est ensuite mis a rouler dans des dunes de sables ambiance Sahara puis s'est arrêté et nous a lancé "allez hop on descend, prenez une planche, on va dévaler les dunes!" Nous, perplexes, en regardant les cordes pleuvoir "euh vous êtes sûr?" Et oui il était sûr! Trop génial de dévaler les dunes la tête la première en bouffant du sable!
Enfin, il nous a emmené dans le bush voir des arbres kauri millénaires, et un tronc préservé dans le sol pendant 45 000 ans dans lequel un escalier a été creusé.
Le conducteur aimant pousser la chansonnette maorie, il m'a fait un petit concert rien que pour moi, et comme je suis sympa, je vous l'ai mis à la fin de mon blabla avec en fond sonore le doux ronron du car.

Après ce petit périple nordique, je suis redescendue sur Auckland 2 nuits, le temps de confirmer ma 1ère impression sur cette ville. Je ne la comprends pas, elle ne m'inspire pas, je ne m'y attarde pas.

On se retrouve pour le prochain post dans les boues sulfureuses du centre de l'île, et d'ici là, je parlerai couramment le maori

1 commentaire: